AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
FERMETURE DU FORUM

Partagez | 
 

 FLASHBACK. the cabin, senior year. (iris&lui)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Iris Sullivan

avatar

avatar et crédit : zoey deutch (philophobia)
messages postés : 18
à East Gippsland depuis le : 07/04/2018
métier, études : barmaid le soir, artiste-peintre le jour.
MessageSujet: FLASHBACK. the cabin, senior year. (iris&lui)   Lun 9 Avr - 1:38

elle & lui

Love isn't something you find. Love is something that finds you.


elle. c'est au beach house que tout a changé. le dernier été, avant la première année d'université. c'était notre dernier soir là bas, et ma soeur ne se sentais pas trop bien, alors iris l'avait laissé dormir. je l'avais vu lire sur le balcon, alors je l'ai invité a venir avec moi au lac pour boire de la bière et discuter. je voyais bien qu'elle ne me faisait pas confiance, surement à cause de ma réputation, mais elle a déposé son livre et semblait intriguée alors elle m'a suivi. je lui ai promis que j'allais être un gentlemen. j'avais découvert une nouvelle personne ce soir là, nos pieds dans l'eau, assis sur le quai. on avait parlé longtemps et le soleil s'était couché devant nous. elle était encore plus belle maintenant.

lui. il m'avait fait découvrir une partie de lui que je ne connaissais pas, mais j'étais encore un peu sceptique face à ses intentions. je ne savais pas si il s'ouvrait à moi pour entrer dans mes pantalons ou bien si il voulait vraiment me parler de lui parce qu'il me faisait confiance. je connaissais sa réputation. mais je me suis surprise à m'ouvrir à lui aussi. après que le soleil se soit couché, il m'a proposé une baignade nocturne. je savais que je n'avais pas mon maillot sous mes vêtements, mais j'ai quand même accepté. c'était pas comme moi de faire ça, mais je m'en foutais. la bière commençait à faire son effet. il s'est levé et a retiré ses vêtements. il n'avait pas de maillot, alors il était flambant nu, dos à moi. je me suis surprise à l'observer, lui, ses muscles définis, ses fesses bombées. ciel qu'il était beau. avant que je puisse m'attarder trop longtemps, il était dans l'eau.

elle. j'ai sorti ma tête de l'eau. elle m'avait fait signe de me retourner, un sourire aux lèvres. elle avait retiré ses vêtements dos à moi alors que je la regardais du coin de l'oeil. elle avais surpris mon regard sur elle et elle avait souri doucement. dieu qu'elle était sexy. j'avais vu beaucoup de femmes nues devant moi avant aujourd'hui, mais elle était définitivement de loin la plus belle. elle avait gracieusement plongé dans l'eau, mais n'en est pas resortie immédiatement. je me suis mis a la chercher des yeux, et je l'ai entendue sortir de l'eau derrière moi alors je me suis retourné vers elle. la lune réflétait sur son visage humide et faisait briller ses cheveux. elle était radieuse. elle était si près de moi. malgré l'eau froide, je sentais la chaleur de son corps réchauffer le mien. je n'avais qu'une seule envie. mon envie c'était elle.

lui. en remontant à la surface, j'ai compris que nos pieds touchaient le fond. j'avais de l'eau juste assez haut pour couvrir mes seins, par chance. je ne savais pas ce qui s'emparait de moi ce soir. pourquoi j'avais acceptée d'être nue, devant lui, seule... mais surtout, si près de lui. à quoi est-ce que je m'attendais? j'étais une sainte vierge qui n'avait jamais même embrassé quelqu'un dans sa vie. c'était pas moi de faire ça, et pourtant, je me sentais en sécurité. il s'était encore plus rapproché de moi pendant qu'on parlais de quelque chose de futile pour meubler le silence et la noirceur. sous l'eau, il a pris le creu de ma taille dans sa grande main et m'a rapproché encore plus de lui. shit. je sentais son corps frôler le mien. involontairement, j'ai cambré le dos, posant mon ventre sur le sien. nos visages étaient si près que je sentais son souffle chaud sur mon visage froid. j'étais incapable de parler, perdue dans son regard doux.

elle. quand j'ai posé ma main sur elle pour la rapprocher, le j'ai senti frémir. ce qu'elle me faisait vivre à cet instant, j'avais jamais vécu ça avant avec une autre fille. elle avait arrêté de parler. c'était comme si le temps s'était arrêté. c'était inévitable. nos levres se sont touchés, doucement, sans presse. j'ai senti une décharge électrique dans mon corps en entier. sa langue était délicate, envelopante. ses lèvres goûtaient sucrées. j'ai glissé ma main dans ses cheveux sans lâcher sa taille. nos corps se faisaient plus pressants. j'ai senti ses mains me pousser vers le bord du quai, mais ses lèvres ne quittaient pas les miennes. mon dos s'est appuyé sur une des poutres. j'ai glissé une main sur sa fesse alors qu'elle hissait son corps sur le mien, ses jambes autour de ma taille. mais rapidement, nous sommes revenus à la réalité quand ma mère a crié nos noms du balcon de la maison, nous intimant de ne pas oublier de barrer la porte quand on allais revenir. 

lui. le temps est revenu à la normale alors que mon corps s'éloignait du sien. on étais tous les deux sans le souffle. je lui ai dis que c'était pas moi de faire ça. que j'étais vierge. qu'on s'était laissés emporter. il s'était approché de moi et avait séposé un baiser sur ma joue. je lui ai souri doucement avant de monter sur le quai, retrouvant mes vêtements. il m'a suivi sans dire un mot. toujours dans le silence, nous sommes retournés vers la maison. il était quelques pas derrière moi. je savais qu'il regardais mes fesses. qu'est-ce que je venais de faire? alors que je ramaissais mon livre sur le balcon, il est entré dans la maison. quand j'y suis entrée à mon tour, il n'était pas là. quand je suis passée devant l'escalier, j'ai vu que la porte de sa chambre était restée ouverte. impulsivement, j'y suis entrée. 

elle. je ne savais pas si elle allait me suivre. j'ai senti mon coeur sauter un bond quand je lai vu entrer.  j'ai pris une chance, et elle avait décidé de me suivre. ses cheveux humides ondulaient sur son corps luisant, et sa robe collait à sa peau. avant même que je puisse réagir, elle m'a dis que je ne lui avais pas dit bonne nuit.

lui. mon commentaire était stupide, mais c'était la première chose qui m'étais venue à l'esprit. il s'était rapproché de moi en me disant qu'il pouvait remédier à ça. rapidement, nos bouches s'étaient retrouvées, et j'ai senti une main sur ma cuisse, alors qu'il posait son autre sur ma nuque. ses hanches se sont pressées contre les miennes, et j'ai senti sa masculinité à travers son pantalon. puis, lentement, son corps s'est détaché du mien, ses mains ont quitté ma peau brûlante. et il m'a dit bonne nuit.

elle. ça avait pris un effort immense pour me détacher d'elle, mais je lui avais promis que j'allais être un gentlemen. après qu'elle ait quitté ma chambre, je n'ai pas été capable de dormir de la nuit. je pourrais parier qu'elle non plus. je ne comprenais pas ce qui m'arrivait. 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iris Sullivan

avatar

avatar et crédit : zoey deutch (philophobia)
messages postés : 18
à East Gippsland depuis le : 07/04/2018
métier, études : barmaid le soir, artiste-peintre le jour.
MessageSujet: Re: FLASHBACK. the cabin, senior year. (iris&lui)   Lun 9 Avr - 1:50

elle & lui

Love isn't something you find. Love is something that finds you.


lui. je n'avais pas beaucoup dormi cette nuit là. j'ai repassé notre soirée dans ma tête plusieurs fois dans ma tête, essayant de me convaincre que je n'étais pas juste une des filles qu'il allait ajouter à sa collection. j'étais venue à la conclusion que je devais lui parler. mais je n'en ai pas eu l'occasion, on a jamais réussi à être seuls. vers l'heure du diner, on est repartis, toute la famille ensemble dans la voiture pour revenir à la maison. j'aurais voulu demander conseil à ma meilleure amie, mais j'étais incapable de lui avouer ce que j'avais fait la veille. je lui avais toujours dit que j'haissais son frère, que je le trouvais dégoutant et que j'étais bien moins stupide que toutes les filles qu'il rammenait. le trajet s'est passé en silence. quand on est arrivés, il y avait quelques uns de ses amis qui l'attendais. j'aurais du m'y attendre, il était assez populaire et avait surement fait des plans. j'ai aidé mon amie à entrer ses bagages dans la maison et alors que j'allais porter les miennes vers ma voiture, je l'ai vu. il avait sa langue dans la bouche d'une des filles de son groupe. il s'est détaché d'elle et m'a vu les observer, le regard vide. j'ai senti mes yeux se remplir de larmes et mon corps devenir tendu. je suis embarqué dans ma voiture et je suis retournée chez moi, blessée et pleine de rage.
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
FLASHBACK. the cabin, senior year. (iris&lui)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mon dieu à moi... [LIBRE Senior Year-A]
» Un cours de maths... Pas comme les autres. (PV Senior Year)
» Tiens tiens tiens... Comme on se retrouve... {Flashback} [Ryuuku Gakuen]
» KTM 50 pro-senior à vendre
» [RP Flashback] Entre Nymphomanie et Psychopathie...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
▴ THE BAY OF THE WHALES :: EAST GIPPSLAND :: AUTOUR DE LA VILLE-
Sauter vers: